tombes royales de Daerungwon

Aux proches alentours du centre-ville du Gyeongju se dressent les tombes royales de Daerungwon. Celles-ci sont regroupées au sein d’un parc issu du même nom. On y dénombre 23 sépultures présentées sous forme d’immenses monticules. Elles abritent respectivement les dépouilles des rois, des reines et des aristocrates du royaume de Silla.

Ces énormes tumuli verdoyants se confondent harmonieusement au paysage soigneusement aménagé. Plusieurs sentiers, propices aux promenades, permettent d’accéder à tous les recoins du site. Au décor sublime s’ajoute un fond musical discret émis par les hauts-parleurs dissimulé ici et là. Les tombes royales de Daereungwon se positionnent clairement comme une visite incontournable lors d’un séjour à Gyeongju.

Histoire

Ces tombes datent de la période des Trois Royaumes, avant la réunification de la Corée par la dynastie Silla. Au fil des siècles, elles furent découvertes grâce à de minutieuses fouilles archéologiques.

Aujourd’hui

La structure exceptionnelle du site a fait de Daereungwon un endroit incontournable du territoire sud-coréen. Le panorama a su attirer de nombreux visiteurs grâce à son emplacement stratégique. Actuellement, ces mottes vallonnées se trouvent inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Parmi les 13 caveaux mortuaires explorés, deux d’entre eux attirent particulièrement l’attention. D’ailleurs, ils se révèlent être les plus renommés de Gyeongju.

Caractéristiques des tombes royales

Datant du Ve siècle, le tombeau antique de Cheonmachong était sans doute destiné au roi Michu. Fouillé en 1973, il est aujourd’hui le seul tombeau accessible au public. Arborant une taille impressionnante avec ses 47m de diamètre et ses 157m de circonférence, il s’élève environ à 12m de hauteur. On dit que ce nom serait issu d’une célèbre peinture decheonma ou pégase coréen, représenté sur un rabat de selle en écorce de bouleau. Une pièce souterraine, constituée d’une couche de roches, abrite un cercueil en bois laqué. De part et d’autre sont disposés plusieurs milliers de reliques, d’objets artisanaux antiques, de bijoux en or comprenant une fameuse couronne, ainsi que des pierres précieuses. Ces richesses inestimables démontrent la forte prédominance du royaume coréen Goguryeo, qui avait pratiqué entre autres le chamanisme. En outre, de nombreux artefacts ont pu être récupérés, dont la majorité a été transférée au musée national de Gyeongju.

Véritable attraction touristique de la région, le tombeau de Hwagnamdaechong symbolise le plus grand et ancien vestige de l’époque Silla. Cet endroit conserve jusqu’à présent les corps des défunts roi et reine de cette dynastie. Il renferme plus d’une trentaine de milliers de reliques ainsi que divers bijoux en or. Il a été remarqué que la tombe de la souveraine regorge d’une quantité considérable d’accessoires de luxe. Par ailleurs, il y règne une atmosphère à travers laquelle vous plongerez au cœur d’une culture millénaire.

À proximité de Daereungwon se trouve également un tumulus de la dynastie Silla, le Geumgwanchon. Celui-ci fait partie des trois tombeaux du centre-ville et appartient au district Noseo-dong Tomb. D’autres parts, des lieux d’intérêts et des boutiques sont localisés à quelques mètres du site.

La promenade à travers les tumulus est vraiment agréable, le parc arboré est parfaitement aménagé pour offrir une halte au frais et à ‘ombre dans certains endroits. Les tombeaux sont assurément un incontournable de toutes les visites de Gyeongju !

Horaires

Daereungwon est ouvert au public tous les jours de 9h00 à 22h.

Comment s’y rendre ?

Depuis la gare de Gyeongju, il suffit d’emprunter les lignes de bus 60, 61 ou 700 pour atteindre le centre-ville. De là, les tombes royales de Deareungwon seront à portée de vue en quelques minutes de marche.

Histoire
8 photos

Bonjour

Je suis Frederic de "CapCoree". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 6 33 21 87 52