Gyeongju

Gyeongju est une petite ville située dans la province du Gyeongsang du Nord, dans le sud-est de la péninsule coréenne. C'est une destination par excellence pour un dépaysement total lors de vacances en Corée du Sud. Véritable musée à ciel ouvert, elle regorge de sites archéologiques, notamment les très célèbres tumuli, tombes royales recouvertes de collines. La ville dispose également de quatre sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco : le village historique de Yangdong , le temple Bulguksa, la grotte de Seokguram et l´aire historique de Gyeongju.

Histoire

Gyeongju était autrefois la capitale du royaume de Silla qui fut fondé en 57 av. J.-C. À cette époque, la ville connut trois différentes appellations : Gyerim (la forêt du coq), Seorabeol (la capitale) et Geumseong (la cité de l´or). En 668, elle devint le centre culturel de la Corée à la suite de l'unification de la péninsule. En 682, Gyeongju s'est fortement enrichie après la création du Gukhak, l´académie confucéenne nationale, par le roi Sinmun.

Gyeongju perdit son statut de capitale de Silla lorsque celle-ci fut remplacée par Koryo. La ville fut baptisée Gyeongju par le roi Taejo, fondateur de Koryo, en 940. Elle fut nommée capitale de l'Est de 987 à 1012 avant de perdre son attractivité.

Pendant sa période de décadence, les monuments de Gyeongju furent détruits. Ce fut notamment le cas d'une pagode de neuf étages à Hwangnyongsa, démolie par les Mongols au XIIIe siècle, et du temple Bulguksa brûlé pendant les invasions japonaises.

À la découverte de Gyeongju

Gyeongju est une charmante ville parsemée de petites montagnes et bordée par la rivière Hyeonsang. Très riche en reliques, l’endroit se présente comme un véritable bijou pour la Corée du Sud. Ses trésors historiques qui font d’elle un musée à ciel ouvert renforcent son image touristique. C’est la principale destination des touristes particulièrement intrigués par sa richesse culturelle et son architecture marquée par la dynastie Choson. Gyeongju possède plus d’une trentaine de trésors nationaux que les voyageurs ne manqueront pas de découvrir lors d'un petit séjour à Gyeongju.

Parmi les plus connus figurent les très impressionnants tumulis, une représentation incontestée de la culture de Silla. Dans le centre-ville, on recense environ 150 tumulis et 35 tombes royales avec chacune une histoire et une valeur culturelle propre. Vous pouvez vous rendre dans l’aire du parc des tumulis ou parc Daerungwon pour découvrir les tombes des rois les plus prestigieux au cours d'une promenade des plus agréables. Les allées serpentent entre les tumulis recouverts de gazon parfaitement entretenus. Quelques arbres et arbustes en fleur viennent ici et là apporter un peu d'ombre et de couleurs. Le parc est enchanteurs et ne pourra que marquer vos esprits.

À une petite heure de bus de Gyeongju, découvrez le temple Bulguksa et la grotte de Seokguram, des monuments se distinguant par leur architecture exceptionnelle. Ils détiennent une grande valeur religieuse et universelle et, de ce fait, ont été classés patrimoine mondial par l’Unesco en 1995. L’entrée de ce monument est décorée par les pagodes Dabotab et Seokgatab qui sont tout simplement somptueuses. La grotte de Seokguram, quant à elle, est nichée au cœur du parc national de Gyeongju, à une trentaine de minutes du temple de Bulguksa, dans le mont Toham. Son architecture artificielle témoigne de la finesse artisanale coréenne. On y trouve de nombreuses sculptures dont un bouddha principal de 3,5 mètres, assis sur un socle de lotus.

Pour découvrir Gyeongju sous toutes ses facettes, une visite du village Gyochon s’impose. Ce village traditionnel de hanok propose en effet de nombreuses attractions notamment l’atelier de poterie et la maison du clan Choi classée 27ème trésor folklorique en Corée et la fabrique d’alcool.

Pour les gourmands, Gyeongju regorge de spécialités culinaires à découvrir. De nombreux restaurants et petites boutiques vous proposent de déguster le fameux Hwangnam-ppang, des petits pains fourrés au haricot rouge, ou encore le ssambap, le riz enveloppé de différents types de salade.

Climat

Gyeongju, une ville très proche de la mer, hérite d’un climat tempéré chaud de type Cfa selon la classification de Köppen-Geiger. L’été y est chaud et humide et l’hiver y est froid. La température moyenne annuelle est de 13,5°C. La pluviométrie indique une moyenne annuelle de 1091 mm de précipitations.

Comment s'y rendre ?

Gyeongju est reliée à Busan, à Séoul, à Daejeon et à Daegu par le KTX. La gare est implantée au sud du centre-ville, à Geoncheon-eup. Gyeongju n’a pas son propre aéroport, mais le plus proche se trouve à deux heures de route en bus, à Ulsan et à Busan.

Des bus desserve également la ville depuis Daegu, Busan ou même Séoul.

Comment se déplacer ?

Gyeongju est une petite ville qu'il est très agréable d'arpenter à vélo. Les parcs étant proches du centre ville, il est également tout à fait possible de les découvrir à pied. Pour ceux qui souhaitent pousser un peu plus loin la découverte, des scooters sont également disponibles à la location.

Des bus public permettent de rejoindre facilement le temple Bulguksa et la grotte de Seokguram situés à une petite heure de route.

Que faire à Gyeongju ?

  • Visiter le parc des tumulis et l'observatoire de Cheomseongdae qui se trouve à proximité. C'est le plus vieil observatoire de l'Asie de l'Est.
  • Découvrir les beaux paysages qu'offre Gyeongju à l'occasion d'une randonnée pédestre à la grotte de Seokguram et au temple de Bulguska.
  • S'adonner au tir à l'arc pendant une journée à la forteresse de Banwolseong.
  • Faire une promenade nocturne à l'étang d'Anapji pour profiter de cet endroit calme et paisible magiquement illuminé.
  • Partir à la découverte des plats traditionnels de Gyeongju notamment le Ssambap (riz et viande enveloppés de laitue) et le Hwangnam-ppang (Pain à la pâte de haricots rouges).

Bonjour

Je suis Frederic de "CapCoree". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+82 10 4938 8445