Palais de Gyeongbokgung

Le palais de Gyeongbokgung dont le nom peut se traduire par « le palais du bonheur resplendissant » se trouve au nord de Séoul. Avec sa situation géographique, il est également souvent surnommé « le palais du nord ». On a sans doute ici le plus imposant de tous les palais royaux construits sous la dynastie Joseon. Malgré qu’une grande partie de ses bâtiments et l’ensemble de son territoire aient été ravagés durant l’invasion japonaise, le site a toujours été restauré et même jusqu’à nos jours, des travaux de reconstruction se font encore. Ainsi, on pourrait dire que le palais de Gyeongbokgung renaît petit à petit de ses cendres.

Son histoire

Le palais de Gyeongbokgung fut édifié au temps du règne du roi Taejo en 1394. Ce dernier n’était autre que le fondateur de la dynastie Joseon. Son nom quant à lui a été donné par l’aristocrate Jeong Dojeon, le ministre du gouvernement de l’époque. Une fois les travaux de construction achevés, le palais devint alors le lieu de résidence des nombreux souverains de la dynastie Joseon. C’est durant les règnes du roi Taejong et Sejong le Grand que le complexe fut agrandi. Plus tard, lorsque la guerre d’Imjin éclata, le site fut malheureusement incendié. Il fut alors abandonné de longues années, pendant près de deux siècles, au profit d’un autre palais, celui de Changdeokgung qui devint le palais principal du royaume. Sa reconstruction ne se fit qu’en 1865, année à laquelle Heungseon Daewongun accèda au trône. Celui-ci était le régent et le père du roi Gojong.

Il fut notamment marqué par la restauration de plus de 500 bâtiments sur une surface d’environ 40 ha. Le style architectural adopté combina le style chinois et celui de la tradition de la dynastie Joseon. Avec sa taille, le complexe royal de Gyeongbokgung fut souvent comparé à la Cité interdite en Chine. Les travaux de reconstruction se sont achevés en 1872. Après cela, le palais a été habité par le roi Gojong et son épouse, la reine Myeongseong. En 1895, cette dernière fut victime d’un assassinat perpétré par des agents japonais de la légation russe. Après cette tragédie, le roi quitta les lieux pour ne plus y revenir.

Durant l’occupation japonaise, le palais de Gyeongbokgung fut en majeure partie démantelé et détruit. Ainsi, la propriété du site fut transférée au gouverneur général japonais. Le bâtiment qui faisait office de siège de ce gouvernement fut situé entre le hall du trône et la porte de Gwanghwamun. Cet emplacement a surtout été choisi dans un cadre extrêmement symbolique. Il convient de noter que la porte de Gwanghwamun se trouvait auparavant au sud, mais fut plus tard déplacé par les Japonais dans le mur est.

Pour la petite anecdote , l’accès principal au complexe se faisait par celle-ci et seul le roi pouvait passer par l’entrer médiane. Les deux passages latéraux quant à eux étaient réservés aux personnalités officielles de hauts rangs. Les gens de classe inférieure devaient passer par d’autres portes. Au cours de son existence, la porte principale du palais de Gyeongbokung a été détruite à plusieurs reprises, notamment en 1592, puis pendant la guerre de Corée.

Quelques bâtiments du palais de Gyeongbokgung

Le Geunjeongjeon

Cette bâtisse est celle que l’on retrouve le plus souvent sur les brochures touristiques parlant du palais de Gyeongbokgung. Elle abrite la salle trône qui est aussi connue sous l’appellation de Geunjeongjeon hall. Celle-ci était utilisée par le roi pour accueillir ses fonctionnaires ainsi que les invités de marque étrangère. Ce trésor architectural a été désigné en tant que Trésor national n ° 223 en janvier 1985. Pour la petite histoire, le Geunjeongjeon hall fut édifié en 1395, à l’époque où le roi Taejo régnait sur le trône. Il est principalement construit en bois et est soutenu par une plateforme en pierre à deux niveaux bordée de balustrades décorées de créatures légendaires. Il se dresse au milieu d’une immense cour rectangulaire.

Le Gangnyeongjeon

Il s’agit du bâtiment qui abritait les appartements du roi. Celui-ci se caractérise des autres bâtiments du complexe sur le fait qu’il est dépourvu d’une arrête de toit blanc appelé localement yongmaru. Tout comme le Geunjeongjeon, le Gangnyeongjeon a lui aussi été construit au temps du roi Taejo. Il renferme plusieurs couloirs ainsi que quatorze chambres rectangulaires, dont chacune est répartie en sept suivant un agencement semblable à un damier. Le souverain dormait dans la chambre centrale tandis que les préposés à la cour s’installaient dans les chambres latérales.

Le Gyotaejon

Aussi appelé Gyotaejon Halll, ce bâtiment fut le lieu où résidait la reine. Il se situe derrière le Gangnyeongjeon. Sa construction date du Xve siècle, soit durant le règne du roi Sejong le Grand. Tout comme le Gangnyeongjeon, ce bâtiment ne possède pas non plus de yongmaru.

Derrière la bâtisse se trouve un jardin nommé Amisan qui a été créé à partir d’un monticule artificiel. Celui-ci est décoré avec des tuiles décoratives et des briques orange.

Le Gyeonghoeru

Ce pavillon, se dressant sur une petite île au milieu d’un lac artificiel, était principalement utilisé pour accueillir les banquets organisés par la dynastie Joseon. Le premier bâtiment a été édifié en 1412, soit durant le règne du roi Taejong. Il fut victime des flammes pendant l’invasion japonaise en 1592 et n’a été reconstruit qu’en 1867 lorsque le roi Gojong régna sur le trône. Il faut savoir que le Gyeonghoeru est enregistré en tant que trésor national n°224. À un moment donné, il est même apparu sur les billets de 10 000 wons (série 1983 - 2002).

Le Hyangwonjeong

Il s’agit également d’un pavillon, mais contrairement au Gyeonghoeru, celui-ci est un peu plus petit, mais il est doté de deux étages. Sa construction date de 1873 et il a été voulu par le roi Gojong. Le Hyangwonjeong situé sur une île artificielle du lac Hyangwonji. Le pavillon était relié à l’enceinte du palais de Gyeongbokgung par le pont appelé Chwihyanggyo, dont la reconstruction est d’ailleurs toujours en cours.

Horaires et tarifs

Le palais de Gyeongbokung est accessible aux visiteurs tous les jours de 9 h à 17 h, sauf le mardi. Entre mars et mai ainsi qu’entre septembre et octobre, le site ne ferme ses portes respectivement qu’à 18 h et 18 h 30.

Temple
8 photos

Bonjour

Je suis Frederic de "CapCoree". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 6 33 21 87 52