Temple Haeinsa

Niché sur le mont Kaya à environ 1 430 m d’altitude, le temple de Haeinsa figure parmi les lieux d’exception qui ne cesse de séduire les touristes en Corée du Sud. L’atmosphère de quiétude qui y règne est sans égal. Il faut aussi savoir que cet édifice religieux fait partie des trois temples des trois joyaux qui représentent respectivement Bouddha, Dharma et Sangha. Les deux autres temples sont ceux de Tongdosa, dans la province de Gyeongsang du Sud et de Songgwangsa, dans la province de Jeolla du Sud.

Haeinsa est également connu pour abriter le programme de Temple Stay en Corée du Sud.

Son histoire

Le premier temple aurait été construit en 802 après que deux moines nommés Suneung et Ijung aient guéri l’épouse du roi Aejang de Silla. Ainsi pour les remercier de leur acte, le souverain aurait alors ordonné la construction de cet édifice religieux. Par ailleurs, dans le récit de Choe Win, l’histoire racontant la création du temple Haeinsa parle d’une reine douanière qui s’était convertie au bouddhisme et qui avait appuyé ces deux moines financièrement pour bâtir ce temple.

Le complexe de Haeinsa a subi des travaux de rénovation au Xe siècle, soit entre les années 1488 et 1644. Plus tard, en 1817, le site a été victime d’un incendie, mais la reconstruction ne tarda pas, car celle-ci se fit un an plus tard. Après ces travaux, le temple vieillit lentement au fil des années et on le rénova qu’en 1964. Il est à noter que c’est à cette époque que l’on avait découvert un vêtement royal appartenant au prince Gwanghaegun issu de la dynastie Joseon sur place. Ce dernier est celui qui avait ordonné les travaux de rénovation en 1622.

Durant la guerre de Corée, le temple a failli être rasé de la carte, mais heureusement cela ne se fit pas. Pour la petite anecdote, un pilote a reçu l’ordre de bombarder le site, mais se souvenant que le temple abritait des trésors inestimables, il désobéissa à ses supérieurs et ne lâcha pas de bombe.

En 1995, le temple de Haeinsa a fait son entrée officielle dans laliste du patrimoine mondial de l’UNESCO grâce aux tablettes de Tripitaka Koreana qu’il abrite. Ces dernières qui se comptent à près de 80 000 sont âgées de plusieurs siècles et furent gravées à l’époque de la dynastie Goryeo.

Le Tripitaka Koreana est un recueil de textes sacrés bouddhiques . Ces écritures sacrées en question ont été gravées sur des tablettes en bois de magnolia qui sont quant à elles conservées dans la section du temple dénommée Janggyeong Panjeon qui n’est autre que la plus ancienne partie du site.

Les tablettes en bois sont, depuis des années, soigneusement rangées dans des halls de stockage, dont l’emplacement a été particulièrement étudié. En effet, ils ont été construits sur le point le plus élevé du temple, soit à environ 655 m d’altitude. Le bâtiment du Janggyeong Panjeon lui fait face au sud-ouest de manière à ce que les vents humides venant du sud-est de la vallée ne l’atteignent pas. Les fenêtres aussi ont fait l’objet de calcul savant de la part des architectes, puisque celles-ci sont de tailles différentes et elles ont été construites en suivant les principes de l’hydrodynamique. Le sol quant à lui était fait en argile et on y déversait souvent du charbon, de l’oxyde de calcium, de la chaux, du sable et du sel pour absorber l’humidité contenue dans la pièce. En ce qui concerne le toit, celui-ci également en argile servait à maintenir la température ambiante dans la salle.

Pourquoi visiter ce temple ?

Une visite du temple de Haeinsa vous plongera dans l’univers du bouddhisme, non seulement à travers ces nombreux bâtiments, mais aussi avec les programmes d’initiation présentés sur place. D’ailleurs, la plupart des visiteurs étrangers se lancent souvent dans le templestay pour approfondir cette philosophie.

Dans le temple de Haeinsa, deux formules de programme de Templestay sont proposées aux voyageurs. Il y a notamment le Freestyle program et le Regular Program. En choisissant la première option, le voyageur pourra découvrir le temple à son propre rythme. La seconde option, par contre, permet une immersion plus profonde, puisque vous participez à toutes les activités du temple.

Si vous choisissez le Regular Program, voici quelques activités auxquelles vous pourrez participerer :

- Participation aux prières du matin (à 3 h) et du soir,

- Fabrication d’un chapelet destiné aux 108 prosternations,

- Discussion en fin de journée avec un moine autour d’un bon thé,

- Séance du repas avec les moines avec au menu, des plats végétaliens fortement épicés,

- Découverte du temple et des halls de stockage des tablettes,

- Séance de méditation face à la montagne…

Horaires et tarifs

Les horaires d’ouvertures dépendent de la saison. En été, le site ouvre ses portes de 8 h 30 à 18 h tandis qu’en hiver il est accessible de 8 h 30 à 17 h 30.

En ce qui concerne les droits d’entrée, voici les tarifs appliqués (ceux-ci peuvent éventuellement changer) :

Tarif par personne

- Adulte : 3 000 wons

- Adolescent : 1 500 wons

- Enfant : 700 wons

Tarif de groupe

- Adulte : 2 500 wons

- Adolescent : 1 000 wons

- Enfant : 500 wons

Comment s’y rendre ?

Le temple de Haeinsa se trouve à seulement une heure de route de la ville de Daegu. Cette dernière est accessible en KTX depuis Séoul. Depuis Daegu, vous pourrez prendre un bus jusqu’au temple.

Vous pourrez également partir de la petite ville Gyeongju en prenant le bus.

Temple
8 photos

Bonjour

Je suis Frederic de "CapCoree". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 6 33 21 87 52