Gongju

Gongju est une étape intéressante lors d’un séjour en Corée du Sud . Cette ancienne capitale du royaume Baejke abrite quelques vestiges datant de cette période dont la visite vous éclairera sur l’histoire de la péninsule coréenne. Mais bien qu’elle soit une ville historique, elle a su s’ouvrir à la modernité permettant ainsi à ses visiteurs de profiter du voyage dans tout le confort souhaité.

Un peu d’histoire

Gongju est une ville du centre-ouest de la péninsule sud-coréenne,à 150 kilomètres au sud de Séoul. Elle fut connue sous le nom de « Ungjin » du temps du royaume Baejke dont elle fut la capitale. Étant le chef-lieu du royaume le plus puissant du pays à l’époque, Gongju était constamment sous la menace de Goguryeo, un royaume qui occupait le territoire de l’actuelle Corée du Nord. Qui plus est, ce dernier est réputé pour avoir envahi la précédente capitale des Baekje « Hanseong », aujourd’hui connu sous le nom de Séoul.

Mais plus récemment, Gongju était au cœur d’une vive polémique lors de l’annonce faite par le Premier ministre sud-coréen « Lee Hae chan » le 11 août 2004, sur la délocalisation de la capitale administrative de la Corée du Sud de Séoul à Gongju et Yeongi , un projet dont la réalisation finale est prévue pour 2030. Il consiste à relocaliser les fonctions gouvernementales et administratives ainsi que le Parlement et le cours suprême. Cette initiative a été prise dans le but de réduire le surpeuplement et la dominance économique de Séoul sur le reste du pays. Mais ce n’est pas aussi sans lien avec le fait qu’en relocalisant le gouvernement, cela le met hors de la portée des artilleries nord-coréenne. Rappelons, qu’en ce temps, les relations entrent les deux pays étaient encore très tendues.

Le coût prévu pour cette opération était estimé entre 45 et 94 milliards de dollars. Ce qui a suscité une vive controverse, surtout de la part des partis d’opposition qui a appelé à un référendum pour connaître l’avis général de la population. Étant donné l’ampleur du projet, le référendum a eu bel et bien lieu. Mais contre toute attente, les résultats de ce sondage d’opinion ont clairement montré que seule une faible majorité de la population sud-coréenne était contre cette relocalisation du gouvernement .

Gongju aujourd’hui

Abstraction faite du débat interminable sur le déplacement de la capitale administrative du pays, Gongju est une destination attirante dont il serait regrettable de manquer lors d’un séjour en Corée du Sud. Vous pouvez commencer votre visite par le musée national où sont conservés et exposés les trésors que le roi Muryeong a amassé durant son règne. Ensuite, vous pouvez enchaîner en découvrant la reconstitution d’un village traditionnel, connu sous le nom de « Hanok ».

En poursuivant l’exploration de Gongju, faites un saut dans la vieille ville pour admirer la forteresse de Gongsanseong et ses remparts. Bien qu’il ne reste plus grand-chose de l’ancienne structure, la visite de cette citadelle vieille de plus 1 500 ans vous fera vivre une expérience que vous n’êtes pas prêt d’oublier de sitôt, en particulier lors des changements de garde. Puis, on continuant sur la route principale, vous tomberez sur les tertres funéraires Songsan-ri. Il s’agit d’un ensemble de sept tombes dont la dernière est celle du roi Muryeong.

Géographie

Gongju est une petite bourgade située à 150 km au sud de Séoul et à 30 km nord-ouest de Daejeon, la grande ville la plus proche. Cette ville compte environ 130 000 habitants et se place à la 65e place des agglomérations du pays. Elle est divisée en deux par le fleuve Geum, mais reliée par 4 ponts permettant de passer d’un côté à l’autre.

Comment s’y rendre ?

En bus :

Gongju est desservi par de nombreux bus depuis les grandes villes comme Daejeon, Séoul, Cheongju ou Buyeo.

En voiture :

Si vous comptez rejoindre Gongju en voiture depuis Séoul, vous devez emprunter l’autoroute nº 25 jusqu’à Nonsan. Ensuite, continuez sur l’autoroute n° 1 jusqu’à Daejeon. De Daejeon, prendre l’autoroute nº 32 jusqu’à Cheongju. Et pour finir, depuis cette ville, prendre l’autoroute nº 36 jusqu’à Gongju.

Comment se déplacer en ville ?

En bus :

Gongju dispose d'un excellent réseau de bus urbains.

À vélo :

La ville dispose également d’un système de vélos en libre-service.

À pied :

La plupart des sites touristiques, notamment l'ensemble de tertres funéraires de Songsan-ri, le Musée national de Gongju, et la forteresse de Gongsan, peuvent facilement être atteints à pied, et ne sont pas à plus de dix minutes de marche les uns des autres.

Que voir et faire ?

  • Visiter le musée national
  • Découvrir les tertres funéraires de Songsan-ri

· Assister au changement de garde à la forteresse de Gongsan, etc.

Bonjour

Je suis Frederic de "CapCoree". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+82 10 4938 8445